Lucio Rossi receives a prize from European Physical Society


Lucio Rossi in buildings SM18 and SMA18
Lucio Rossi in front of one of the new superconducting dipole magnets for the High-Luminosity LHC being tested in the SM18 hall
(Image: Michael Struik/CERN)

Le groupe accélérateur de la Société européenne de physique (EPS-AG) a remis ses prix 2020 lors de la conférence internationale sur les accélérateurs de particules, IPAC’20, organisée par le laboratoire GANIL de Caen (France), qui s’est déroulée de manière virtuelle.

Lucio Rossi, chef du projet LHC à haute luminosité (HL-LHC), a reçu le prix EPS-AG Rolf Widerøe pour ses contributions majeures au domaine des accélérateurs. Le jury a récompensé Lucio Rossi ” pour son rôle pionnier dans le développement de la technologie des aimants supraconducteurs pour les accélérateurs et les expériences, et l’application de cette technologie à des projets complexes en physique des hautes énergies, qui ont notamment fortement stimulé l’industrie, ainsi que pour ses inlassables efforts pour promouvoir le domaine des sciences et technologies des accélérateurs “.

Au départ physicien spécialiste de la physique des plasmas, Lucio Rossi s’oriente vers la supraconductivité appliquée aux accélérateurs au début des années 1990. Il contribue aux développements des aimants supraconducteurs du cyclotron supraconducteur de l’INFN à Catane, de l’aimant solénoïde de l’expérience ZEUS auprès de l’accélérateur HERA de DESY, et de l’aimant toroïdal supraconducteur d’ATLAS. Il est à la tête de l’équipe de l’INFN-LASA qui développe à partir de 1990 le premier aimant supraconducteur dipôle prototype du LHC, livré en 1994 au CERN.

À partir de 2001, il dirige le groupe Aimants supraconducteurs et cryostats du CERN, chargé de développer les aimants supraconducteurs du LHC et de lancer leur production industrielle. Pas moins de 300 000 kilomètres de brins supraconducteurs doivent être produits. Quelque 1 700 aimants supraconducteurs principaux, dipôles et quadripôles, et plusieurs milliers d’aimants correcteurs, doivent être assemblés, avec des transferts de technologie complexes vers l’industrie. Le LHC devient la plus grande machine supraconductrice du monde. Avec son inextinguible énergie, son inébranlable optimisme et sa passion communicative, Lucio Rossi mène l’équipe qui relèvera l’extraordinaire défi, assurément l’une des grandes épopées du CERN.

Depuis 2012, Lucio Rossi est le chef du projet LHC à haute luminosité, qui représente un nouveau défi pour la technologie des supraconducteurs avec la mise en œuvre complexe du supraconducteur niobium-étain. Lucio Rossi est aussi un infatigable promoteur des sciences et technologies, comme l’a souligné le jury de la société européenne de physique.

Pour connaître les autres récipiendaires des prix EPS-AG 2020, consultez l’article du CERN Courier.

/Public Release. This material comes from the originating organization/author(s)and may be of a point-in-time nature, edited for clarity, style and length. The views and opinions expressed are those of the author(s).View in full here.